Café géopolitique sur l’Euro 2016 le samedi 4 juin à la bibliothèque Germaine Tillion (Paris, 16ème) de 15h à 16h

IMGP0640

Le stade Erdogan à Istanbul en 2010 où joue l’équipe de Kasimpasa. Peu de chefs d’Etats en exercice ont un stade à leur nom. La Turquie est qualifiée pour l’Euro 2016.

 

Après le café géopolitique du 14 avril dernier sur la Corée, cap sur l’Euro de football et ses enjeux. Le football, sport le plus médiatisé dans le monde, est également un terrain de rivalités de pouvoirs et parfois de reconnaissance, à l’instar du Kosovo, tout juste intégré à l’Union européenne de football. Mais il est surtout devenu une affaire de gros sous et de scandales financiers.

L’intervenant sera Pim VERSCHUUREN, spécialiste de l’impact du sport sur les relations internationales à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques).

Pour plus d’informations:

https://bibliotheques.paris.fr/Default/doc/QUEFAIRE/143842

Quelques interventions de Pim VERSCHUUREN dans les médias:

 

IMGP0937

Chypre est un Etat de l’Union européenne, mais un Etat toujours divisé en deux depuis le conflit de 1974. La partie grecque joue le championnat chypriote et participe aux compétitions internationales, la partie turque, autoproclamée indépendante en 1983 n’est reconnue que par la Turquie et est exclue des compétitions chypriotes et européennes. Symbole de la partition: ce stade de Nicosie qui sert de zone de démarcation entre la partie turque (sur la gauche) et la partie grecque (sur la droite). Au fond, un poste d’observation des Nations-Unies est visible.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s