Festival du film coréen à Paris sur les frontières dans la péninsule coréenne

Image

Festival de film coréen à Paris sur les frontières de la péninsule coréenne

Photo prise à Odusan à l’entrée de la DMZ en Corée du Sud. Au fond, se trouve la route menant à la frontière à Pannmumjom, située deux kilomètres plus loin.

Le festival du films-documentaire coréen a lieu à Paris du 28 mars au 6 avril. Plusieurs d’entre eux sont consacrés à la DMZ et à la réunification de la péninsule coréenne. Pour les salles et les horaires:

cf: http://focuscoree.wordpress.com/films/selection-officielle/

Parmi eux:

Harkjoon LEE, Dongkyun KO et Hein S. SEOK, A la croisée des frontières (2011), 0h52:

http://focuscoree.wordpress.com/films/a-la-croisee-des-frontieres-2/

Harkjoon LEE, Dongkyun KO et Hein S. SEOK, Contre marées et barbelés (2012), 0h52:

http://focuscoree.wordpress.com/films/contre-marees-et-barbeles/

Harkjoon LEE, Des fantômes bien réels (2012), 0h52:

http://focuscoree.wordpress.com/films/des-fantomes-bien-reels/

Harkjoon LEE, En quête d’un havre de paix (2012), 0h52:

http://focuscoree.wordpress.com/films/en-quete-dun-havre-de-paix/

Un film de Lyang KIM, Maison de rêve à la frontière (2013), 1h29:

http://focuscoree.wordpress.com/films/dream-house-by-the-border/

Harkjoon LEE, Dongkyun KO et Hein S. SEOK, Parcours d’un révolté (2011), 0h52:

http://focuscoree.wordpress.com/films/parcours-dun-revolte/

Mauritius/Ile Maurice: the case of Tromelin

Image

Mauritius/Ile Maurice: the case of Tromelin

Photo: le Coin de Mire, au nord du cap Malheureux.
Picture: Gunner’s Quoin, north of Cap Malheureux.

L’îlot français Tromelin, 1 km2, est situé à plus de 1000 km au nord de l’Ile Maurice. Il constitue un enjeu pour la délimitation de la frontière maritime avec la France. Au cours de la dernière année, l’Assemblée nationale a envisagé un possible transfert de souveraineté en faveur de l’île Maurice, en dépit de certaines oppositions.

Voir l’article de Louis IMBERT dans Le Monde.fr du 11 avril 2013:

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2013/04/11/a-l-assemblee-on-debattra-de-l-ilot-perdu-de-tromelin_3157181_823448.html

Tromelin est également connu pour avoir été le lieu du naufrage d’un bateau en 1761 qui devait livrer des esclaves à Maurice. Naufrage qui a longtemps suscité de nombreuses questions.

Voir à ce sujet un article publié le 7 octobre 2013 dans la Croix au sujet de l’utilisation de l’îlot pour l’esclavage au XVIIIème siècle:

http://www.la-croix.com/Culture/Actualite/L-ilot-de-Tromelin-livre-les-derniers-secrets-de-ses-esclaves-oublies-2013-10-07-1035289

A lire également, le naufrage de l’Ile Tromelin d’Irène FRAIN

The islet of Tromelin, (​​1 km2) is located more than 1000 km north of Mauritius. It is a maritime border dispute with France, which rules the place, and this small republic of Mascarene islands. During the last year, the National Assembly began to decide on a possible transfer to Mauritius, an idea which was not laways welcomed in France.
Tromelin is also known for having been the site of a shipwreck in 176. The boat was to deliver slaves in Mauritius. Shipwreck has long raised many questions.

See this blog from Princeton about slavery in Tromelin:

https://www.princeton.edu/~achaney/tmve/wiki100k/docs/Tromelin_Island.html

Golan: unrest near Majdal Shams

Image

Golan: unrest near Majdal Shams

Photo de Majdal Shams et de la clôture marquant la frontière entre Israël et la Syrie.
Picture of Majdal Shams and the fence marking the border between Israel and Syria.

Plusieurs incidents opposant l’armée syrienne -soutenue par le Hezbollah- et des garde-frontières israéliens ont marqué un regain de tension dans le Golan, région conquise en 1967 par l’Etat hébreu. Israël a bombardé plusieurs positions en Syrie arguant du fait que le Hezbollah -largement implanté au sud-Liban- approvisionne en armes le régime de Damas.

Voir l’article de Cyrille LOUIS dans Le Figaro du 18 mars dernier:

http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/18/01003-20140318ARTFIG00293-regain-de-tensions-entre-israel-et-le-hezbollah-autour-du-golan.php

Et celui de Laurent ZECCHINI dans Le Monde daté du 19 mars:

http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/03/19/israel-a-bombarde-des-sites-militaires-syriens_4385361_3218.html

Several incidents between the Syrian army -supported by Hezbollah- and Israeli border guards marked a renewed tension in the Golan region conquered in 1967 by the Jewish state. Lately, Israel bombed several positions in Syria arguing that Hezbollah-widely established in southern Lebanon-supply weapons the regime in Damascus.

Several articles were also published in the NYT:

http://www.nytimes.com/2014/03/20/world/middleeast/golan.html

http://www.nytimes.com/2014/03/19/world/middleeast/golan.html

Around Russia: day of referendum in Crimea

Image

Around Russia: day of referendum in Crimea

Photo: à Tbilisi (Géorgie), les autorités cherchent à se mettre sous le giron de l’OTAN pour être à l’abri d’une autre guerre contre la Russie/Picture: in Tbilisi (Georgia), authorities seek to put under the umbrella of NATO to be protected from another war against Russia.

Depuis la désintégration de l’Union soviétique, la Russie cherche à garder une influence sur les territoires où se trouve une population russe. Le référendum organisé aujourd’hui en Crimée-non reconnu par les Occidentaux-marque une nouvelle étape de l’interventionnisme russe dans les anciennes républiques soviétiques.

Plusieurs médias ont préparé des dossiers complets sur l’enjeu de la souveraineté sur la Crimée:

Voir un rappel historique dans Le Monde:

http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2014/02/28/pourquoi-la-crimee-a-t-elle-un-statut-a-part-en-ukraine_4375700_3214.html

Voir le récit de voyage entre Kiev et Simféropol de Renaud GIRARD, grand reporter au Figaro:

http://www.lefigaro.fr/international/2014/03/01/01003-20140301ARTFIG00135-le-recit-de-notre-journaliste-a-travers-la-crimee.php

Le site de géopolitique de Pierre VERLUISE, diploweb, montre des cartes à grande échelle de l’implantation militaire russe dans le port de Sébastopol(voir également le lien vers le site du New York Times ci-dessous).

http://www.diploweb.com/Geopolitique-de-Sebastopol.html

Voir également le dossier mis en ligne par l’ENS Lyon sur les enjeux stratégiques de la Crimée:

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/la-crimee-sebastopol-un-enjeu-geostrategique

Since the disintegration of the Soviet Union, Russia is seeking to retain an influence in the territories where there is a Russian population. The referendum held today in Crime is unrecognized by the Western countries and marks a new stage in Russian intervention in the former Soviet republics.

Several medias have prepared comprehensive records on the issue of sovereignty over the Crimea:

See this complete file from the New York Times:

http://www.nytimes.com/interactive/2014/02/27/world/europe/ukraine-divisions-crimea.html?_r=0

A historical explanation in the Washington Post:

http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2014/02/27/to-understand-crimea-take-a-look-back-at-its-complicated-history/

Bosnia-Hercegovina: 30 years ago the Winter Olympics games in Sarajevo

Image

Bosnia-Hercegovina: 30 years ago the Winter Olympics games in Sarajevo

Photo prise devant la gare ferroviaire/routière à Sarajevo. La mascotte, Vucko, était un loup car c’est un animal répandu dans les Balkans. Le panneau est marqué par des impacts de balle, témoignages du siège de la ville imposé par les Serbes entre 1992 et 1995, où plus de 11 000 personnes ont été tuées et 50 000 blessées sur une population totale de 450 000 habitants. La ville reste divisée entre la capitale et une ville nouvelle, Istocno Sarajevo, qui est principalement peuplée de Serbes ayant fui à la fin de la guerre en 1995.

Picture taken in front of the railway/bus station in Sarajevo. Vucko, the mascot was a wolf because it’s a widespread animal in the Balkans. The panel is damaged by bullets, memories from the siege imposed by Serbs between 1992 and 1995, when more than 11 000 people were killed and more than 50 000 injured (for a total population of 450 000). Sarajevo remains divided between the capital and a new city, Istocno Sarajevo, where Serbian population moved from 1995 at the end of the war.

Prochaines interventions (Amiens et Versailles)

Image

Prochaines interventions (Amiens et Versailles)

Deux conférences sont prévues la semaine prochaine:

Lundi 10 mars à l’IUTA d’Amiens sur les Murs-frontières de 14h30 à 16 heures (au Logis du Roy, Passage du Logis du Roy, 80 000 AMIENS).

Mardi 11 mars à l’IUA de Versailles sur les doublets-frontaliers de 14h30 à 16 heures (6, impasse des Gendarmes, 78 000 VERSAILLES).

Photo prise dans un centre commercial à Abu Dhabi (Emirats arabes unis).